Galerie Hadjer Paris | Joan Miro
16246
portfolio_page-template-default,single,single-portfolio_page,postid-16246,ajax_fade,page_not_loaded,,paspartu_enabled,paspartu_on_bottom_fixed,qode_grid_1300,qode-theme-ver-10.1.1,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive

Joan Miro

 

 

Joan Miró est une figure centrale de l’avant-garde du XXe siècle. L’utilisation innovante de lignes, de formes naturelles et de couleurs par l’artiste espagnol est considéré comme le principe fondamental de l’art surréaliste, c’est-à-dire réaliser des œuvres qui libère le potentiel créatif de l’inconscient. Son imagerie ludique et ses marquages linéaires amènent un côté fantastique à ses peintures abstraites. Également sculpteur et collagiste, l’influence de Miró se retrouve également dans l’art d’après-guerre, notamment l’expressionnisme abstrait et le travail de Robert Rauschenberg. Un passage à Paris en 1920 l’amène dans des cercles surréalistes, il y rencontre André Breton et travaille avec Max Ernst, Jean Arp et André Masson. Né Joan Miró i Ferrà le 20 avril 1893 à Barcelone en Espagne, plusieurs grandes rétrospectives lui sont consacrées depuis la première organisée en 1941 au MoMA de New York, jusqu’après sa mort le 25 décembre 1983 à l’âge de 90 ans à Palma de Majorque. Il reçoit le Grand Prix de la Biennale de Venise en 1954 et la Spanish Gold Medal of Fine Arts en 1980.

Joan Miró

« La Mangouste »

Tapis en laine au point noué à la main
Édité par Marie Cuttoli et Lucie Weil en 1940-50
Signer dans la trame au dos du tapis : Miro

Dimension: 200 cm x 150 cm

 

 

 

Joan Miró

« Danseuse espagnol »

Tapis en laine au point noué à la main
Édité par Marie Cuttoli et Lucie Weil en 1960
Signer dans la trame au dos du tapis : J.Miro

Dimension: 195 cm x 155 cm