Galerie Hadjer Paris | Calder Alexander
155
portfolio_page-template-default,single,single-portfolio_page,postid-155,ajax_fade,page_not_loaded,,paspartu_enabled,paspartu_on_bottom_fixed,qode_grid_1300,qode-theme-ver-10.1.1,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive

Calder Alexander

L’artiste américain Alexander Calder (1906-1997) a changé le cours de l’art moderne en développant une méthode innovatrice de sculpter, de plier et de torsader le fil pour créer des «dessins dans l’espace» tridimensionnels. Résonant avec les futuristes et les constructivistes, ainsi que le langage de la peinture non objective précoce , Les mobiles de Calder (un terme inventé par Marcel Duchamp en 1931 pour décrire son œuvre) se composent de formes abstraites faites de matériaux industriels – souvent poétiques et gracieusement formés et parfois hardiment colorés – qui pendent dans un équilibre étrange et parfait. Son assemblage complexe, le Cirque Calder (1926-1931), qui a permis à l’artiste de manipuler ses différents personnages présentés devant un public, a précédé la performance de l’Art d’une quarantaine d’années. Plus tard dans sa carrière, Calder s’est consacré à faire des sculptures monumentales en plein air en tôle d’acier boulonnée qui continuent à être montré places publiques dans les villes à travers le monde. La tapisserie est un support qui attire Calder dans les années 1970, c’était pour lui une nouvelle façon d’interpréter son art. Selon Jean Lipman «les tapisseries Calder sont étroitement liées à ses gouaches, mais elles sont beaucoup plus grandes et sont souvent plus complexes dans la conception.

 

 

 

 

 

Cercles & Spirales – 1973

Tapisserie Alexander Calder

Atelier Pinton Frères, Felletin-Aubusson, France.

Calder au dos et référencé sur le bolduc.

Signature de l’atelier, et de l’artiste tissée au recto bas de la tapisserie.

Numéroté : 5/6

Dimension : H 150 x L 215 cm